TANNHÄUSER


TANNHÄUSER
TANNHÄUSER

TANNHÄUSER

Avant de devenir un héros wagnérien, Tannhäuser a été un Minnesänger, dont l’existence réelle est bien attestée. Né vers 1205, noble bavarois, croisé dans sa jeunesse, protégé de la cour d’Autriche, dépouillé de ses biens et menant ensuite une vie de poète errant à travers l’Allemagne et l’Italie, il ne laisse plus de trace après 1268. Ces accidents d’une vie tourmentée et voyageuse pouvaient offrir un terrain propice à la légende qui se saisira de lui — au plus tard vers le milieu du XVe siècle, et qu’attesteront des humanistes comme Sébastien Brant, Agricola, Hans Sachs. De cette légende naîtra un Volkslied qui se retrouvera en plusieurs dialectes germaniques et que recueilleront Arnim et Brentano dans leur Wunderhorn , et où Goethe voyait déjà un grand sujet d’inspiration possible pour un chrétien. Selon cette légende, le chevalier-poète Tannhäuser, voulant goûter la vraie joie de l’amour, pénétra dans l’antre de la montagne de Vénus, où, pendant un an, il fut l’amant de la déesse; repentant, il quitte Vénus en invoquant la Vierge Marie; il se rend à Rome pour implorer le pardon du pape Urbain, mais celui-ci le lui refuse en s’écriant: «Quand mon bâton portera de nouveau des feuilles, Dieu te fera grâce!» Trois jours plus tard, le bâton reverdit, mais Tannhäuser était déjà retourné dans la montagne.

C’est à partir de ce lied que Wagner conçut l’idée de son opéra, mais en associant à la légende propre de Tannhäuser la tradition semi-légendaire du tournoi poétique de la Wartburg (dont le héros était jusque-là ce Heinrich von Ofterdingen célébré par Novalis). La fusion des deux légendes, le changement de la conclusion dû à l’introduction d’une jeune fille pieuse, amoureuse de Tannhäuser, permettaient à Wagner la vaste évocation du Moyen Âge germanique, tel qu’il l’imaginait dans son opéra, créé à Dresde en octobre 1845.

Dans le premier tableau, Tannhäuser est dans la grotte de Vénus, endormi sur les genoux de la déesse; à son réveil, il dit sa nostalgie de la terre et son désir de partir. La déesse tente de le retenir, mais Tannhäuser prononce le nom de Marie et le Venusberg disparaît. Au deuxième tableau, le héros est à nouveau dans le monde des hommes; une vallée où retentissent les chants des pèlerins qui vont à Rome; il tombe à genoux et implore le Ciel. Passe la chasse du landgrave Hermann et de ses chevaliers chanteurs. Ils l’invitent à reprendre sa place parmi eux. C’est dans la grande salle du château de la Wartburg qu’il rencontre Élisabeth, fille du landgrave. Elle laisse échapper l’aveu de son amour; elle sera à lui s’il est vainqueur dans le tournoi poétique qui s’apprête, si, mieux que les autres, il sait pénétrer le mystère du pur amour. Le tournoi commence, mais Tannhäuser n’a pas totalement échappé à la domination de Vénus; aux autres chevaliers qui célèbrent l’amour chaste et mystique il répond par des chants célébrant la volupté et les plaisirs des sens. Dans l’exaltation de la lutte, il se laisse emporter jusqu’à proclamer à la face des chanteurs indignés son culte pour Vénus, source de toute joie terrestre, de toute beauté et de tout ce qui rend la vie bonne et désirable. Le scandale éclate; les chevaliers se jettent sur lui l’épée nue et les dames quittent la salle. Élisabeth s’interpose: elle avoue son amour et conjure le landgrave et les chevaliers de ne pas s’ériger en juges à la place de Dieu. Que le coupable aille à Rome demander son pardon. Au début de l’acte trois, Élisabeth est en prière devant la statue de la Vierge. Les pèlerins reviennent de Rome, mais Tannhäuser n’est pas dans leurs rangs; elle offre sa vie à Dieu pour le salut du pécheur. Un pèlerin épuisé entre en scène; c’est Tannhäuser. Il raconte à son ami Wolfram von Eschenbach comment le pape lui a refusé son pardon. Il est déjà prêt à retourner chez Vénus, qui apparaît pour reprendre son amant; mais Wolfram le retient: «Un ange pour toi a prié sur la terre»... et de la Wartburg descend le cortège funèbre d’Élisabeth. Tannhäuser s’agenouille devant le cercueil et expire. Une troupe de pèlerins s’avance alors pour annoncer que le bâton du pape a reverdi; Tannhäuser est sauvé.

Tannhäuser
(v. 1205 - v. 1268) poète allemand; auteur de chansons à danser et de poèmes lyriques. Son personnage fut popularisé par Heine puis par Wagner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tannhauser — Tannhäuser (opéra)  Pour l’article homonyme, voir Tannhäuser.  Tannhäuser Tannhäuser und der Sängerkrieg auf Wartburg …   Wikipédia en Français

  • Tannhauser — ist eine Volksballade mit einem Thema aus der religiösen Überlieferung, eine Legendenballade (Untergattung der Volksballade) vom Sünder, dem der Papst den Sündenablass (Vergebung) verweigert. Um eine Verwechslung mit dem historischen Minnesänger… …   Deutsch Wikipedia

  • Tannhäuser — ist der Name von: Tannhäuser (Dichter) († ca. 1265), Minnesänger Tannhäuser ist Titel oder Teil des Titels folgender literarischer und musikalischer Werke: Tannhauser, traditionelle Volksballade Tannhäuser (Nestroy), Posse mit Gesang von Johann… …   Deutsch Wikipedia

  • Tannhäuser — Tannhäuser, so v.w. Tanhäuser …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tannhäuser — (Tanhuser), Minnesinger, vermutlich ein Salzburger oder Bayer, der um die Mitte des 13. Jahrh. am Hofe Friedrichs des Streitbaren und andrer Fürsten sich aufhielt und bis um 1270 ein abenteuerliches Wanderleben geführt zu haben scheint. In seinen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Tannhäuser — Tannhäuser, Ritter der alten deutschen Volkssage, der im Venusberg verweilte; seine Schicksale wurden mit dem Mitte des 13. Jahrh. lebenden Minnesänger T. verflochten, der an den Höfen in Österreich und Bayern umherzog und derbsinnliche Tanz und… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Tannhäuser — Tannhäuser, (1205 1270). Poeta alemán. Nacido en el seno de una familia de caballeros de la región de Salzburgo, se cree que participó en la Cruzada de 1228 y que, tras frecuentar las cortes del duque de Austria Federico II, y del duque de… …   Enciclopedia Universal

  • Tannhäuser — (izg. tȁnhojzer) (o.1205 o.1270) DEFINICIJA njemački Minnesänger (vitez pjesnik, pjevač, skladatelj u srednjem vijeku) na dvoru Fridrika II i Otona Bavarskoga; o T. su nastale brojne legende i književne i glazbene obrade (lik u istoimenoj operi R …   Hrvatski jezični portal

  • Tannhäuser — [tän′hoi΄zər; tan′hoi΄zər] [Ger] a German knight and minnesinger of the 13th cent., dealt with in legend as a knight who seeks absolution after giving himself up to revelry in Venusberg …   English World dictionary

  • Tannhäuser — For other uses, see Tannhäuser (disambiguation). Tannhäuser, from the Codex Manesse Tannhäuser (Middle High German: Tanhûser; died after 1265) was a German Minnesänger and poet. Historically, his biography is obscure beyond the poetry, which… …   Wikipedia